jeudi 16 janvier 2014

Exposition du 28 NOVEMBRE 2013 AU 13 AVRIL 2014 : POUR VOUS MESDAMES, LA MODE EN TEMPS DE GUERRE, 1939-1944 (Centre d'histoire de la résistance et de la déportation de Lyon)


Durant la Drôle de guerre, la mode féminine fit preuve d'une incroyable imagination : combinaisons d'abri, foulards imprimés reprenant les sujets d'actualité (les alliés britannique et polonais, les abris, le masque à gaz, le rationnement, etc.), broches aux sujets militaires, etc. Les magazines de mode donnèrent des conseils pour confectionner des housses pour rendre les masques à gaz moins ternes et les transformer en de délicieux petits sacs à main accompagnant d'un même tissu robe et manteau... L'élégance allant jusqu'à conseiller sur la façon de porter cet encombrant objet du quotidien. Des grands noms de la haute couture à la simple ménagère, chacun apporte sa pierre à l'édifice.


(© Yannick Bailly)


La défaite de juin 1940 et les pénuries n'auront raison de la mode. Avec peu, parfois avec rien, la mode s'imposera comme l'une des plus habile et imaginative de ce siècle. Les hideuses chaussures à semelles de bois se métamorphoseront en de charmants objets rivalisant d'inventivité, les vieux tissus sortiront des placards et trouveront une jeunesse renouvelée. La rareté des bas imposera l'incroyable trait sur la jambe imitant la couture du bas. Les cheveux trouveront toujours plus de hauteur.

Chapeaux «Gilbert Orcel» : à gauche, vers 1940-1941, feutre rouge, voile de mousseline imprimé à décor de fleurs blanches sur fond noir. Griffe blanche tissée lettres noires : « Gilbert Orcel / 5bis Rue du Cirque Paris (8e) » . A droite, 1943-1944, Feutre rouge, satin de fibranne rayé blanc et gris. (© Pierre Verrier, Palais Galliera, Paris)

Mode du jour (n°990, 5 mai 1940), est l'une des plus anciennes publications féminines. Elle connaît une interruption entre juin et décembre 1940. Elle compte en 1944 plus de 20 000 abonnées, qui bénéficient de ses modèles de robe et de lingerie faciles à reproduire. (© Pierre Verrier, collection particulière)


La mode de guerre, de l'occupation à la Libération, prouve la capacité de survie de tout un chacun en période de crise, survie passant parfois par le paraître, l'élégance et la débrouillardise.

Chaussure en tissu vert à pois blancs : l’originalité de cette chaussure, qui dissimule sa semelle de bois sous un joyeux tissu vert à pois blancs, vient de ce qu’elle a été confectionnée « à la maison » par sa propriétaire. (© Pierre Verrier, Musée international de la chaussure, Romans-sur-Isère)


"Pour vous mesdames, la mode en temps de guerre" reflète à merveille cette envie de vivre, d'une certaine façon de rejeter le défaitisme par la mode, en restant soi-même. Robes, accessoires, journaux, photographies en témoignent et en disent long sur cette créativité de bouts de rien. A noter parmi les centaines d'objets présentés la présence de vêtements ou de photos tirés de films ou de séries télévisuelles comme le Vieux fusil ou Un Village français.

A l'origine de cette exposition la visite de l'exposition "Accessoires et objets, témoignages de vies de femmes à Paris, 1940-1944" présentée en 2009 au musée du général Leclerc et de la libération de Paris / musée Jean Moulin de la Ville de Paris. Pour le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon il ne s'agissait de reprendre ce qui avait été fait à Paris, mais bien de présenter la mode féminine lyonnaise pendant la guerre. Pour ce faire, un partenariat fructueux a été mis en place avec le Palais Galliera et le musée Jean Moulin. 

Robe de jour, 1943-1944, taffetas de rayonne vert et crêpe de rayonne blanc imprimé de fleurs polychromes. (© Pierre Verrier, Palais Galliera, Paris)

(© Pierre Verrier, Palais Galliera, Paris)

 Des particuliers enthousiastes, le musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon, le musée International de la Chaussure de Romans-sur-Isère, l’Atelier-Musée du chapeau à Chazelles-sur-Lyon, les anciennes Soieries Bonnet de Jujurieux ont contribué à la réalisation du projet, soit par des prêts, soit par leurs conseils.

La catalogue de l'exposition rend "compte de l’énergie déployée par toutes les femmes pour continuer à se vêtir avec élégance, malgré les restrictions et les difficultés. Il dresse aussi, en filigrane, l’image sociale de la femme et son évolution dans cette période si particulière." Bénéficiant des contributions d’historiens et d’historiens de la mode, fort d’une iconographie inédite il révèle de belles pièces tirées des collections publiques françaises.

EXPOSITION DU 28 NOVEMBRE 2013 AU 13 AVRIL 2014


Catalogue de l'exposition


Catalogue de l'exposition.


Sous la direction d’Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD, avec la participation exceptionnelle du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.
Editions Libel, 
96 pages, 16 euros.

Merci à mesdames Dorothée Cipri et Lucie Cazassus sans qui nous n'aurions pu présenter l'exposition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire